Avez-vous encore intérêt à changer de fournisseur d’énergie?

Avez-vous encore intérêt à changer de fournisseur d’énergie?
  • 23.11.2022
  • Kurt Deman
  • 4 min

Maintenant que les prix de l’énergie sont élevés, de plus en plus de consommateurs prennent le temps d’analyser en profondeur leur contrat énergétique. Mais vaut-il encore la peine de changer de fournisseur maintenant que seuls des contrats à tarif variable sont disponibles?

 

Il y a 1 an, l’exercice de comparaison était encore assez facile pour ceux qui disposaient d’un contrat énergétique fixe. Dans ce cas, le prix annuel restait inchangé durant toute une année; vous saviez donc avec certitude qui vous accordait la meilleure offre.

 

Les tarifs variables

 

Entretemps, beaucoup de choses ont changé. Les prix de l’énergie sont devenus exorbitants, mais ils sont quelque peu à la baisse pour l’instant. Depuis 3 mois environ, aucun fournisseur d’énergie n’accorde encore de contrat énergétique fixe. Les consommateurs qui prolongent ou renouvellent leur contrat, doivent donc opter automatiquement pour un tarif variable. Il existe diverses différences entre ces contrats variables. Ainsi, l’adaptation des prix a lieu sur base mensuelle ou trimestrielle. Certains contrats suivent le marché journalier; d’autres suivent un indice à terme. Il est donc difficile, voire impossible, de vérifier par vous-même quel fournisseur est le plus avantageux pour vous.

Une méthodologie uniforme

 

Par conséquent, un comparateur d’énergie peut vous aider ou devrait le faire en tout cas. Jusqu’à récemment, le test V du Régulateur flamand de l’énergie VREG et le comparateur du Régulateur fédéral CREG utilisaient des méthodes différentes. Monenergie.be proposait les 2 options cependant. Probablement, ceci a davantage compliqué la situation pour les consommateurs.

«Entretemps, les régulateurs de l’énergie régionaux et fédéraux sont parvenus à un consensus. Ils suivent tous les 2 le calcul basé sur les prix de l’énergie attendus pour les 12 mois à venir. Il s’agit également de la méthodologie que Monenergie.be recommande depuis un certain temps déjà,» selon Kristof De Paepe de Monenergie.be.

 

Le classement prime

 

Cette méthodologie uniforme tient compte des différents paramètres de chaque contrat tels que la période durant laquelle le prix évolue, le marché boursier sur lequel le fournisseur achète son énergie et les cotations de prix. «Etant donné qu’il s’agit d’une prévision des prix de l’énergie pour l’année à venir, il est impossible d’estimer les montants finaux avec une précision de 100%.

Toutefois, cette méthode de comparaison permet d’obtenir un classement correct des fournisseurs (de ‘bon marché’ à ‘cher’). Vu les différences, il vaut donc certainement la peine de choisir un fournisseur faisant partie des plus avantageux sur le marché.

Aux consommateurs qui sont clients avec un tarif variable depuis 1 an, les fournisseurs proposent souvent un nouveau contrat moins avantageux lors du renouvellement. Dans ce cas, mieux vaut également comparer cette offre avec les tarifs actuels. Aussi bien pour l’électricité que pour le gaz naturel, la différence peut s’élever à plusieurs centaines d’euros.»

 

Et avec un tarif fixe?

 

Kristof De Paepe conseille à ceux qui ont négocié un contrat fixe avant l’été, de ne rien entreprendre. «Toutefois, ceux qui ont conclu un contrat à tarif fixe en juillet, août ou septembre, doivent payer un prix fort élevé. Entretemps, les prix du marché pour l’électricité et le gaz naturel ont baissé considérablement, suite à quoi il vaut donc certainement la peine d’envisager d’échanger ce contrat fixe coûteux contre un contrat dont le tarif fluctue en fonction des prix du marché.»

Pour conclure, Kristof De Paepe indique que plusieurs fournisseurs d’énergie affichent à nouveau des réductions de bienvenue pour les nouveaux clients.