Comment gérer au mieux les prix de l’énergie à la hausse?

Comment gérer au mieux les prix de l’énergie à la hausse?
  • 07.09.2021
  • Kurt Deman
  • 4 min

Les prix de l’énergie continuent d’augmenter. Les tarifs de l’électricité et du gaz naturel se situaient à des niveaux exceptionnels depuis un certain temps déjà et ils ont à nouveau augmenté considérablement au mois de septembre. Comment les consommateurs peuvent-ils réduire leur impact?

Au bout d’une année, le prix d’un contrat d’électricité fixe avait déjà augmenté de 133,99 euros en moyenne; en ce qui concerne le contrat de gaz naturel fixe, il s’agissait même de 483,60 euros! Au mois de septembre, les prix ont continué d’augmenter. En comparant sur Monenergie.be les tarifs du mois de septembre avec ceux du mois d’août, nous avons constaté que vous devez à nouveau payer beaucoup plus à présent. Au mois d’août, un ménage de Charleroi avait conclu le contrat d’électricité le plus avantageux pour le montant de 886,94 euros, tandis qu’il doit déjà payer 913,32 euros à présent. En ce qui concerne le gaz naturel, l’option la moins chère a augmenté de 1.149,09 euros à 1.250,50 euros. Ceci est donc très néfaste pour votre portefeuille!

Que pouvez-vous faire?

Avec un tarif fixe et un contrat qui n’est pas encore arrivé à son terme: conservez votre contrat

Ceux qui avaient conclu un contrat fixe de longue durée suite aux prix de l’énergie plus avantageux l’année dernière, ont intérêt à ne rien faire. En effet, avec un tarif fixe, les tarifs resteront d’application pendant toute la durée contractuelle, quelles que soient les évolutions du marché.

Avec un tarif fixe qui est arrivé à son terme: adaptez votre acompte, comparez et suivez l’évolution du marché

Votre contrat actuel touche à sa fin? Dans ce cas, nous vous conseillons de rechercher l’offre la plus avantageuse pour votre habitation via un site de comparaison de prix. Ainsi, vous pouvez réduire l’impact de la hausse des prix du marché. Adaptez votre acompte au début de votre nouveau contrat. Ainsi, vous pouvez répartir l’impact des hausses de prix tout au long de l’année et vous éviterez les mauvaises surprises en recevant votre facture finale. Vous avez également intérêt à suivre de près l’évolution du marché. Au cas où les prix baisseraient, ceci vous permettra de conclure un nouveau contrat aux tarifs inférieurs actuels. Quel que soit votre type de contrat, vous pourrez toujours changer de produit gratuitement, à condition de respecter un délai de préavis de 4 semaines.

Tuyau: Visualisez l’aperçu des prix de l’énergie en fonction de votre habitation et consommation.

Avec un contrat variable en cours

Etant donné que les consommateurs consomment moins d’énergie au printemps, l’impact des augmentations de prix au printemps est moins considérable que durant les mois d’automne et d’hiver. Les contrats variables en cours ont déjà connu une augmentation de prix, mais c’est surtout l’évolution des prix d’automne et d’hiver qui sera déterminante. Toutefois, il est difficile de déterminer comment les prix du marché évolueront.

 

Avec un nouveau contrat variable

Pour ceux qui doivent conclure un nouveau contrat, un contrat fixe s’avère plus cher que le tarif initial d’un contrat variable. En raison de l’effet saisonnier, il se peut que la prochaine adaptation périodique des prix d’un contrat variable compense cette différence. Si les prix du marché sont à la baisse, le titulaire d’un contrat variable pourra bénéficier plus rapidement des évolutions favorables. Votre choix dépend donc surtout de la manière dont vous évaluez les évolutions du marché de l’énergie et de votre volonté à prendre des risques ou non.