Comment les fournisseurs d’énergie tentent-ils d’éviter que vous ne vous adressiez à leurs concurrents?

Comment les fournisseurs d’énergie tentent-ils d’éviter que vous ne vous adressiez à leurs concurrents?
  • 05.05.2023
  • Kurt Deman
  • 3 min

Depuis 2007, le marché de l’énergie est libéralisé. A tout moment, vous pouvez conclure un nouveau contrat auprès d’un autre fournisseur d’énergie. Un délai de préavis de 3 semaines suffit à cet effet. Toutefois, de diverses manières, les fournisseurs d’énergie tentent de vous lier à eux plus longtemps.

 

Le fait que les fournisseurs d’énergie aient depuis longtemps supprimé de leur offre les tarifs fixes, pourrait s’expliquer en partie par la déloyauté de leurs clients. Les fournisseurs d’énergie devaient acheter l’électricité et le gaz naturel à des prix élevés, mais couraient le risque que de nombreux consommateurs concluent un contrat plus avantageux au cas où les prix auraient baissé. Dans ce cas, les fournisseurs d’énergie se seraient retrouvés avec l’énergie qu’ils avaient achetée préalablement à des prix élevés.

Voilà pourquoi plusieurs acteurs ont plaidé en faveur de la réintroduction de l’indemnité de rupture. Les clients devront payer cette indemnité de préavis au cas où ils résilieraient leur contrat plus tôt que prévu. Etant donné que cette demande n’a pas encore été approuvée, les fournisseurs d’énergie recherchent des options alternatives.

 

Des frais d’abonnement élevés

Une de ces techniques consiste à facturer des frais d’abonnement plus élevés. Ainsi, Mega applique le forfait de 137,80 euros pour son tarif fixe ‘Cosy Fixed’. Si ses clients résilient leur contrat par anticipation, Mega leur facturera l’intégralité de ce forfait pour 1 année de fourniture. Ceux qui découvriront une offre plus lucrative au bout d’un ou de quelques mois, auront donc intérêt à vérifier si cet avantage compensera les frais d’abonnement. Plus la durée contractuelle sera longue, plus l’impact sera faible. En cas de transfert au bout de 9 mois, l’effet restera limité à 25% de 137,80 euros (ou à 34,45 euros).

 

Des réductions de bienvenue contraignantes

Une autre technique pour fidéliser les clients consiste à lier des réductions de bienvenue à la condition selon laquelle vous devez rester client pendant 12 mois. Ici aussi, vous devez faire l’évaluation vous-même. Bien entendu, vous préférez ne pas perdre une réduction de bienvenue de 50 euros, mais une analyse effectuée via le comparateur de Monenergie.be nous apprend qu’il y a un écart de 400 euros entre le tarif le moins avantageux et le tarif le plus avantageux, aussi bien pour l’électricité que pour le gaz naturel. Vous pourrez donc largement compenser votre perte au niveau des réductions de bienvenue.