Home > Blog > Le marché de l'énergie > Consommation énergétique à niveau normal, prix restent bas

Consommation énergétique à niveau normal, prix restent bas

Consommation énergétique à niveau normal, prix restent bas

A l’apogée du confinement (début avril), la consommation d’électricité avait baissé de 17% en moyenne. Ceci a été démontré par les chiffres du gestionnaire du réseau de transport Elia. A certains moments de la journée, cette baisse avait même atteint le pourcentage de 30%. Cette tendance était surtout due à la baisse de la demande énergétique des entreprises. Par ailleurs, le printemps ensoleillé avait stimulé la production d’énergie renouvelable.

Un redressement progressif

Les premiers assouplissements du Conseil national de sécurité des 11 et 18 mai ont mené à une augmentation progressive de la consommation énergétique. La différence par rapport à la moyenne quinquennale a été réduite progressivement. Vers la fin du mois d’août, la consommation durant la canicule a même brièvement dépassé la moyenne de ce mois-là. Selon Elia, ce pic était probablement dû à la hausse de la consommation d’air conditionné. En ce qui concerne le mois de septembre, la consommation énergétique se situait encore 4% en dessous de son niveau normal.

La hausse des prix sur le marché de gros

Bien entendu, la consommation à la hausse a également un impact sur les marchés de l’énergie. Le prix de gros est le prix d’achat que le fournisseur paie pour l’énergie. Il s’agit d’un des facteurs sur lesquels le fournisseur d’énergie se base pour déterminer ses tarifs envers les consommateurs. Au mois d’avril, le prix de gros s’élevait à peine à 14,7 euros/mégawattheure, par rapport à 37,91 euros un an auparavant. Durant les mois suivants, on a constaté une courbe ascendante, par analogie avec la consommation énergétique à la hausse. En septembre 2020, nous avons atteint le montant de 44,23 euros, qui a même dépassé le montant de 33,57 euros en 2019.

Des tarifs encore toujours favorables

Attention: ces prix de gros constituent un instantané et augmentent toujours vers la fin de l’année! En outre, une correction des tarifs est retardée quelque peu, en général. Nous pouvons déduire des tableaux de bord du Régulateur de l’énergie CREG qu’un ménage wallon avec une consommation moyenne de 3.500 kWh, a payé le tarif annuel de 881,87 euros au mois de septembre. Pour l’instant, il s’agit d’une augmentation limitée par rapport au mois de mai 2020 (843,55 euros). A titre comparatif: en septembre 2019, vous avez payé 956,65 euros en moyenne.

N’attendez pas jusqu’à ce que les prix augmentent à nouveau!

Maintenant que les prix de gros sont à la hausse, une augmentation des prix semble plus probable qu’une facture énergétique à la baisse. Ceux qui veulent encore profiter de ces tarifs avantageux, ont donc intérêt à comparer leur contrat énergétique avec l’offre du marché. Vous pouvez le faire à l’aide d’un comparateur de prix tel que Monenergie.be.

Tuyau: Ne tardez pas à calculer combien vous pouvez économiser en changeant de fournisseur d’énergie!