Consommer moins de gaz en hiver? Vous pouvez déjà entreprendre les démarches suivantes

Consommer moins de gaz en hiver? Vous pouvez déjà entreprendre les démarches suivantes
  • 16.08.2022
  • Kurt Deman
  • 4 min

L’incertitude au sujet de l’approvisionnement en gaz naturel en provenance de Russie a un impact considérable sur les marchés internationaux de l’énergie et donc également sur votre facture de gaz naturel. Heureusement, cet impact se fait moins ressentir en été, mais il pourrait frapper fort en hiver. Afin de réduire votre consommation/facture de gaz naturel, vous pouvez déjà entreprendre les démarches nécessaires. Ci-dessous, Monenergie.be a regroupé 5 tuyaux pratiques.

  1. Eliminez les ponts thermiques

 

De nombreuses habitations doivent faire face aux ponts thermiques, les endroits où les courants d’air circulent de l’intérieur vers l’extérieur. En automne et en hiver, les ponts thermiques engendrent des températures plus froides, tandis qu’en été, ils conduisent la chaleur vers l’intérieur. Vous pouvez éliminer certains ponts thermiques avec un minimum d’efforts, de connaissances et de frais. Quelques exemples: le jeu en bas de votre porte extérieure ou l’endroit où les conduites sortent de votre plancher ou mur. Souvent, l’air froid circule également autour de vos fenêtres et portes.

  1. Vérifiez la chatière

Les chats et les chiens aiment se déplacer librement via la chatière. Mais il se peut également que l’air extérieur rentre en permanence via cette dernière. Si vous disposez d’une ancienne chatière, vous avez peut-être intérêt à la remplacer par un nouvel exemplaire sans courant d’air. Une chatière pour votre porte intérieure pourrait également constituer une solution. Ainsi, la porte entre le hall et le salon ne doit pas rester ouverte constamment.

  1. Cuisinez de manière économe en énergie

Le conseil de notre gouvernement fédéral consistant à réchauffer vos aliments au four micro-ondes est vite devenu la cible de moqueries. Toutefois, votre cuisinière vous offre encore d’autres possibilités d’économiser de l’énergie. Seulement 10-20% de l’énergie est perdue lors de la cuisson à induction, tandis qu’avec une cuisinière à gaz, il s’agit de quelques dizaines de % de plus. Compte tenu des prix exorbitants du gaz naturel, une plaque de cuisson à induction semble donc être un investissement orienté vers l’avenir. Par ailleurs, des habitudes de cuisson adaptées s’avèrent utiles: utiliser un couvercle, cuisiner avec une casserole de la bonne taille sur une plaque de cuisson disposant des dimensions appropriées…

  1. L’isolation et l’énergie renouvelable

Aujourd’hui plus que jamais, il vaut la peine d’isoler votre habitation: vos murs creux, votre toiture, votre plancher, vos fenêtres… Les possibilités sont infinies. Toutefois, vous devez tenir compte du fait que les prix des matériaux isolants ont augmenté considérablement les derniers mois et que de nombreuses firmes spécialisées ont reçu beaucoup de commandes. L’isolation et l’énergie renouvelable vont de pair. Ici aussi, les opportunités sont fort nombreuses: les panneaux solaires, pompes à chaleur, chauffe-eau solaires, batteries domestiques…

  1. Investissez dans un thermostat intelligent

Il y a différents types de thermostats intelligents. Un thermostat programmable vous permet d’ajuster la température dans votre maison lorsque vous y êtes présent(e). La plupart des appareils sont autodidactes et suivent donc progressivement votre style de vie. Vous pouvez également commander un thermostat intelligent à distance. D’un simple geste du doigt, vous pouvez indiquer que vous rentrerez plus tard de sorte que votre chauffage ne s’allume qu’à ce moment-là. En outre, l’application vous fournit également un aperçu de votre consommation. Bien entendu, mieux vaut ne pas opter inutilement pour une température ambiante trop élevée. En effet, 1 degré en moins vous permettra déjà d’économiser plusieurs euros cet hiver.