Des problèmes de paiement auprès d’un fournisseur d’énergie: quelles démarches les clients devraient-ils déjà entreprendre?

Des problèmes de paiement auprès d’un fournisseur d’énergie: quelles démarches les clients devraient-ils déjà entreprendre?
  • 27.10.2021
  • Kurt Deman
  • 3 min

Après la vague de faillites sur le marché de l’énergie britannique, un fournisseur d’énergie belge est désormais également confronté à des problèmes de paiement. Bien que la ministre flamande de l’Energie, Zuhal Demir, ait annoncé qu’elle allait entreprendre toutes les démarches nécessaires, la faillite ne peut pas être exclue. Les clients ont intérêt à ne pas attendre d’en arriver là, selon l’expert Kristof De Paepe de Monenergie.be. « En entreprenant les démarches préventives nécessaires dès maintenant, vous éviterez des problèmes et dommages financiers, » affirme-t-il.

1. Modérez le montant de vos acomptes

 

En principe, le fournisseur d’énergie vous remboursera vos acomptes trop élevés lors du décompte final de votre contrat énergétique. Selon Kristof De Paepe, c’est là que le bât blesse si votre fournisseur d’énergie fait faillite. «Vous n’êtes pas sûr(e) du tout de pouvoir récupérer votre argent. Bien que le curateur tente de satisfaire les créanciers, les consommateurs ne se trouvent en aucun cas dans une position favorable en tant que parties non privilégiées, » explique-t-il.

Actuellement, la plupart des fournisseurs d’énergie conseillent à leurs clients d’augmenter le montant de leur acompte. Ceci devrait garantir que leurs paiements intermédiaires correspondent mieux aux prix actuels de l’énergie. «Dans de nombreux cas, l’adaptation de l’acompte est certainement justifiée, mais je vous recommande de vérifier dans quelle mesure vous devez l’accepter. Avec un tarif fixe dont le prix

restera inchangé pendant toute la durée contractuelle, un montant d’acompte augmenté ne semble pas approprié, par exemple. Un autre exemple: l’argument d’une consommation énergétique plus élevée en cas de télétravail n’est pas d’application pour tout le monde. Vous devez donc faire le bilan vous-même. En effet, au cas où votre fournisseur ferait faillite, vous ne pourrez pas perdre d’argent si vous n’avez pas payé de trop.»

2. Prenez une capture d’écran de vos paiements effectués

En cas de faillite, il est possible que votre fournisseur d’énergie clôture son portail client. Ainsi, des informations précieuses telles que l’historique de vos paiements disparaîtront. «Lorsque vous voudrez récupérer vos acomptes, un dossier bien documenté pourra faire toute la différence. Voilà pourquoi vous avez intérêt à prendre, à titre préventif, des captures d’écran qui montrent les acomptes payés. Ultérieurement, cette preuve pourrait être très précieuse.»

3. Soyez attentifs

Si la faillite de votre fournisseur d’énergie est imminente, vous avez intérêt à changer de fournisseur dès que possible. «Si vous ne le faites pas, le gestionnaire de réseau reprendra la fourniture d’énergie. Dans ce cas, vous devrez payer un tarif nettement plus élevé que ceux liés aux contrats les plus avantageux sur le marché de l’énergie,» selon Kristof De Paepe. «Mieux vaut donc suivre de près l’actualité énergétique afin de pouvoir capter en temps utile les signaux indiquant une éventuelle faillite. Ceci vous permettra d’entreprendre les démarches nécessaires à temps.»