Disposer de votre propre éolienne: une solution contre les prix élevés de l’énergie?

Disposer de votre propre éolienne: une solution contre les prix élevés de l’énergie?
  • 21.04.2022
  • Kurt Deman
  • 4 min

En ce qui concerne la production d’énergie renouvelable pour les particuliers, l’accent est exclusivement mis sur l’énergie solaire, en général. Il n’est presque jamais question d’éoliennes dans votre jardin ou sur votre toiture. Quelles options offrent-elles aux ménages en vue de leur propre approvisionnement en électricité?

Les restrictions légales

Les éoliennes à usage privé semblent nettement moins impressionnantes que les turbines éoliennes que l’on voit le long des autoroutes ou en mer. En outre, d’un point de vue légal, une installation similaire dans votre jardin n’est tout simplement pas autorisée. Dans notre pays, la hauteur maximale d’une éolienne privée s’élève à 15m selon la loi. Les pales de rotor trop étirées sont également interdites en raison de l’ombre portée. En outre, vous devez également tenir compte des normes acoustiques et de l’intégration spatiale.
«Pour les particuliers, l’offre consiste surtout en des turbines éoliennes à axe vertical,» selon le professeur Lieven Vandevelde de Power-Link, la plateforme au sein de l’Université de Gand pour les projets de transition énergétique. Comme son nom l’indique, un tel type dispose d’un axe de rotation vertical. Il est surtout adapté aux situations selon lesquelles la direction du vent change souvent.

Un dispositif d’essai en Zélande

La hauteur et le diamètre du rotor sont essentiels pour le rendement d’une turbine éolienne. Etant donné que ce sont précisément ces facteurs-ci qui sont confrontés à des limites légales et pratiques dans les installations privées, le rendement s’avère souvent insuffisant. Ceci a également été démontré, il y a plus de 10 ans, par un dispositif d’essai avec une dizaine d’éoliennes en Zélande, dont ‘Low Tech Magazine’ avait analysé en détail les résultats à l’époque. Le plus petit appareil n’avait obtenu qu’un rendement annuel de 73 kWh, tandis que la turbine éolienne la plus performante avait généré 2.691 kWh. A titre comparatif: la consommation énergétique d’un ménage moyen s’élève à 3.500 kWh sur base annuelle.

Trop peu de vent

Le rendement énergétique des types plus petits était donc décevant. En outre, plusieurs des éoliennes testées à l’époque ne sont plus disponibles sur le marché. Selon le fournisseur, l’Energy Ball V100 sphérique, qui est encore toujours en vente pour le prix indicatif d’environ 3.000 euros, peut théoriquement générer un rendement annuel jusqu’à 525 kWh à condition que la vitesse moyenne du vent s’élève à 7m/s. Avec une vitesse moyenne du vent de 4 m/s (la valeur la plus basse que nous avons retrouvée), le rendement est réduit à 100 kWh. Toutefois, les données de l’IRM ont démontré que dans notre pays, le vent a soufflé à une vitesse moyenne de 3,5 m/s durant les 20 dernières années…

Un rendement ‘décevant’

A l’époque, le coût global lié aux appareils les plus performants pouvait s’élever jusqu’à 18.500 euros. Si nous le comparons au coût d’environ 6.000 euros pour une installation de panneaux solaires moyenne, l’analyse coûts-bénéfices est vite faite. «En général, le rendement des éoliennes privées est décevant,» a confirmé le professeur Lieven Vandevelde de Power-Link.

En général, les entreprises agricoles ont plus d’espace et moins de restrictions. «Pour les entreprises agricoles et les PME dont la consommation est légèrement plus élevée, la situation semble plus intéressante, surtout si vous combinez une bonne turbine éolienne à un bon emplacement avec des systèmes photovoltaïques et un éventuel stockage (de la batterie). Ceci n’est pas uniquement favorable en vue de réduire votre facture d’électricité, mais également en vue de délester le réseau de distribution,» conclut le professeur Vandevelde.