Est-ce malin de diminuer votre facture d’acompte en été ?

Est-ce malin de diminuer votre facture d’acompte en été ?
  • 10.05.2022
  • Kurt Deman
  • 4 min

Au printemps et en été, on consomme généralement beaucoup moins qu’en hiver. Est-il donc utile d’adapter sa facture d’acompte pour ces quelques mois également ? Et est-ce vraiment possible ? Monenergie.be examine tous les éléments dont vous devez tenir compte.

 

Contrat fixe ou variable

 

Si vous avez actuellement un contrat fixe pour le gaz et l’électricité, vous paierez le même tarif pendant toute la durée du contrat. Votre fournisseur d’énergie ne pourra le modifier qu’à la fin de votre contrat.  Par exemple, si vous avez signé un contrat fixe de deux ans en juillet 2020, le prix de l’énergie dans votre contrat de deux ans restera le prix de l’énergie de juillet 2020. À l’expiration de votre contrat, votre fournisseur d’énergie ajustera le montant en fonction de votre consommation et des prix actuels de l’énergie.

 

Vous avez un contrat variable ? Dans ce cas, vous recevrez des décomptes périodiques. Ceux-ci évoluent avec le marché : quand les prix de l’énergie augmentent, le prix de votre facture d’énergie augmente aussi.

 

Important à savoir : que vous ayez un contrat fixe ou variable, votre fournisseur d’énergie ne peut pas vous forcer à augmenter votre facture d’acompte. Mais cela n’empêche que vous pouvez avoir de bonnes raisons de le faire. Par exemple, parce que votre consommation a fortement augmenté ou diminué ou, pour un contrat variable, parce que votre acompte ne correspond plus aux prix actuels de l’énergie.

 

Payer moins en été

 

Il est logique que vous payiez généralement moins d’énergie en été qu’en hiver. Comme les fournisseurs d’énergie affichent des tarifs annuels, ces fluctuations ont été prises en compte tout au long de l’année. Ils tiennent donc également compte du fait que les prix du marché sont plus bas en été qu’en automne et en hiver.

 

Est-ce bien utile d’adapter soi-même le montant de l’acompte selon la saison ? Tout le monde n’a pas le même avis sur la question. Vous devez être prudent pour plusieurs raisons. Tout d’abord, la météo belge peut être imprévisible. Les étés froids avec beaucoup de pluie ne sont pas si inhabituels. On peut donc vite faire de mauvaises estimations. Vous devez également vous demander si c’est vraiment confortable de ne payer que 50 euros en énergie en été, puis de devoir soudainement sortir 350 euros en hiver.

 

Facture d’acompte idéale

 

En fait, vous avez tout intérêt à ajuster votre facture d’acompte de manière à ne pas avoir à payer un supplément trop élevé, voire à ne devoir en payer aucun, au moment du relevé final. Le plus intéressant est donc de regarder votre consommation annuelle moyenne et de la comparer au tarif que vous devez payer pour votre énergie. Vous pourrez ainsi faire une estimation réaliste du montant idéal de votre acompte.

 

Attention : tous les fournisseurs n’offrent pas à leurs clients la possibilité d’ajuster leur facture d’acompte eux-mêmes. Bien souvent, les fournisseurs qui ont signé l’accord de consommation du Service public fédéral Économie, dont quelques acteurs majeurs comme Engie, Luminus et Eneco, offrent cette option.

 

Rendez-vous sur le site web du fournisseur pour ajuster le montant dans votre profil client. Vous y trouverez aussi des analyses de votre consommation actuelle. Vous pouvez également appeler le service clientèle. Avez-vous déjà fait installer un compteur numérique ? Ce compteur vous permet de surveiller votre consommation d’énergie, par exemple via l’environnement en ligne du gestionnaire de réseau Fluvius. L’historique de votre consommation y est actualisé tous les jours.

 

Lisez également :

 

Six tuyaux pour consommer moins d’énergie au printemps