Home > Blog > Épargner > La consommation du vélo électrique sous la loupe

La consommation du vélo électrique sous la loupe

La consommation du vélo électrique sous la loupe

Durant la crise liée au coronavirus, le vélo s’avère plus que jamais le moyen de transport idéal pour les Belges. Lors des premières journées printanières ensoleillées, nous avons été très nombreux à sortir notre vélo (électrique). Mais que consomme un vélo électrique, quels frais y sont liés et pouvons-nous économiser davantage à ce niveau? 

Afin de réduire les risques de contamination, nous devons respecter la règle de distanciation sociale (au moins 1,5m d’écart entre nous). Ceci exclut immédiatement bon nombre d’activités sportives. Aujourd’hui, même ceux qui utilisaient à peine leur deux-roues auparavant, sont devenus des cyclistes invétérés. Le vélo électrique facilite le pédalage. Bien entendu, vous ne pouvez pas oublier de recharger votre batterie à temps! Afin de savoir quel montant vous consacrez exactement à votre consommation, la capacité de votre batterie et le prix de votre énergie sont cruciaux. 

Calculer la capacité de votre batterie

Les fabricants de vélos électriques expriment la capacité de la batterie en ampère/heure (Ah) ou en watt/heure (Wh). Toutefois, comparer ces 2 unités n’a aucun sens. Heureusement, il existe une petite astuce bien simple pour convertir l’unité ampère/heure en watt/heure: il vous suffit de multiplier l’unité ampère/heure par la tension de la batterie, exprimée en volt. Dans le cas d’une capacité de 10 ampères/heure, une batterie avec une tension de 36 volts dispose donc d’une capacité de recharge de 360 watts/heure. Autrement dit: durant 1 heure, elle peut vous fournir une puissance de 360 watts. Ceux qui pédalent avec une puissance de 180 watts, disposeront donc d’une capacité de batterie suffisante durant 2 heures. Ainsi, vous aurez une bonne idée de votre consommation.

Selon la Fédération néerlandaise de cyclisme, vous pouvez parcourir 35-40 kilomètres avec un vélo disposant d’une batterie dont la capacité s’élève à 300 watts/heure et d’un bon système d’assistance au pédalage. Si vous faites appel à un système d’assistance limité, une distance d’environ 90 kilomètres est réaliste. Tenez également compte de l’impact de certains facteurs tels que la météo, la pression des pneus, les pentes du parcours ainsi que le poids de votre sacoche de vélo et votre propre poids. Bon à savoir: sur son site Internet, Bosch a développé un calculateur du rayon d’action pour les e-bike qui vous permet de tenir compte de tous ces aspects.

Consommation: 0,11 euros par recharge

Afin de connaître le coût d’une recharge, vous devez multiplier la capacité de recharge en watt/heure (Wh) par le coût de l’électricité par kilowatt/heure (kWh). La batterie du Thompson Enigma, un des meilleurs vélos électriques de l’année selon l’organisation de mobilité VAB, dispose d’une capacité de recharge de 500 watts/heure (Wh) ou 0,5 kWh. A l’aide de notre outil de comparaison, nous avons découvert qu’un ménage de Charleroi avec une consommation annuelle moyenne (3.500 kWh) et un tarif fixe peut trouver la meilleure offre auprès du fournisseur Mega: un prix annuel de 790,54 euros (ou 0,226 euros par kilowatt/heure. Cela correspond à 0,5 kWh x 0,2256 euros par kWh = 0,11 euros par recharge.

Jusqu’à 25% moins cher

Les frais liés à la recharge de la batterie d’un vélo électrique sont donc très bas. Avec un des contrats énergétiques les plus chers sur le marché, vous devriez payer 0,14 euro par recharge (soit 25% de plus). Même si le vélo électrique n’implique que des montants limités, il est encore toujours intéressant de rechercher régulièrement le meilleur fournisseur d’énergie afin de réduire davantage les frais liés à votre consommation.