La plupart des Belges n’adaptent pas leur facture d’acompte pour l’énergie: ceci pourrait résulter en une facture exorbitante ultérieurement

La plupart des Belges n’adaptent pas leur facture d’acompte pour l’énergie: ceci pourrait résulter en une facture exorbitante ultérieurement
  • 30.09.2022
  • Kurt Deman
  • 4 min

Ces derniers mois, 58% des Belges n’ont toujours pas augmenté leur montant d’acompte pour l’énergie. Ceci a été démontré lors d’une enquête effectuée à la demande de Luminus. Toutefois, dans ce cas, le retard n’entraîne pas l’annulation. Ceux qui n’entreprennent rien, risqueront de mauvaises surprises lors de leur décompte final.

 

La plupart des consommateurs reçoivent leur facture d’acompte sur base mensuelle. Cet acompte est une estimation basée en général sur les relevés de compteur de l’année écoulée ou sur l’historique de consommation des 3 dernières années. Le décompte pour la consommation annuelle suivra à la fin de l’année contractuelle. Votre consommation et vos coûts énergétiques sont-ils supérieurs à vos paiements intermédiaires? Dans ce cas, vous devrez payer un supplément. Dans le cas contraire, votre fournisseur vous remboursera le montant que vous avez payé de trop.

 

La facture surprise

Si vous disposez d’un contrat à tarif fixe et si votre consommation est plus ou moins identique d’une année à l’autre, le montant total de vos 12 acomptes mensuels correspondra avec votre facture annuelle finale. Toutefois, en ce qui concerne les tarifs variables, la situation est différente. Dans ce cas, votre fournisseur d’énergie adapte ses prix sur base mensuelle ou trimestrielle, en fonction des prix sur les bourses de l’énergie. Toutefois, le montant de votre acompte restera inchangé.

Par conséquent, en cas de fortes hausses de prix sur les bourses de l’énergie, au bout de la durée, les coûts de consommation réels seront nettement supérieurs au montant total annuel de vos acomptes. Dans ce cas, vous recevrez inévitablement une facture finale exorbitante. Souvent, cette ‘facture surprise’ arrive à l’improviste et n’a donc pas été prise en compte dans le budget familial, avec toutes les conséquences néfastes y afférentes.

 

65% des consommateurs augmentent leur acompte de leur propre initiative

Voilà pourquoi nous vous recommandons de faire correspondre le mieux possible le montant de votre acompte avec vos coûts de consommation réels. Etant donné qu’il n’y a plus de contrats à tarif fixe sur le marché aujourd’hui, il est fort probable que ces coûts de consommation réels augmenteront considérablement dans la plupart des cas. Toutefois, l’enquête effectuée par Ipsos et Sia Partners auprès de 2.000 Belges a démontré que seulement 42% d’entre eux ont déjà augmenté leur acompte. 13% ont l’intention de le faire.

65% des personnes ayant augmenté le montant de leur acompte, l’ont fait de leur propre initiative. Afin de faire une estimation réaliste, les propriétaires d’un compteur digital peuvent utiliser le portail utilisateur de Fluvius et les applications de divers fournisseurs d’énergie. Ceux qui disposent d’un compteur analogique, ont intérêt à communiquer régulièrement leurs relevés de compteur.

Un montant d’acompte trop élevé n’est pas non plus indiqué. Si le montant d’acompte proposé vous semble absurdement élevé, vous accordez un prêt à votre fournisseur d’énergie en quelque sorte. En outre, il est possible que vous ne puissiez pas récupérer les acomptes payés au cas où votre fournisseur d’énergie ferait faillite.

 

La composition du ménage et le confort de vie

A part les prix variables, la composition du ménage et le confort de vie ont également un impact sur la consommation énergétique réelle. Il se peut qu’un ménage dont 2 enfants quittent le nid familial, consomme soudainement beaucoup moins. Il en va de même pour une habitation que vous venez d’isoler ou d’équiper en matière d’énergie renouvelable. Dans ce cas, nous vous conseillons de réduire le montant de votre acompte quoiqu’il soit également possible, compte tenu de la volatilité des prix, d’attendre votre prochaine facture finale et de vérifier ensuite si vous pouvez adapter le montant de votre acompte.