La vague de froid va encore durer toute la semaine: allez-vous aussi la ressentir sur votre facture énergétique?

La vague de froid va encore durer toute la semaine: allez-vous aussi la ressentir sur votre facture énergétique?
  • 09.02.2021
  • Kurt Deman
  • 4 min

Les prochains jours, les températures vont rester négatives dans tout notre pays. Mais les prix de l’énergie seront-ils plus élevés durant les jours de gel? Nous avons vérifié ce qu’une vague de froid signifie pour votre facture d’électricité et de gaz naturel.

En combinaison avec le télétravail massif et la semaine de refroidissement à l’école, les jours de gel actuels engendrent une augmentation considérable de la demande énergétique. En effet, nous sommes nombreux à utiliser notre radiateur à gaz et nous allumons souvent notre chauffage électrique d’appoint afin de répondre à nos besoins en matière de chaleur. Bien entendu, ceci engendre une consommation plus élevée.

Le prix est fixé pour une plus longue période

Pour les consommateurs, l’impact de la vague de froid sur les prix de l’énergie est minime ou inexistant, selon le professeur Jan Desmet, associé au département d’énergie électrique de l’Université de Gand. «Les consommateurs concluent des contrats avec leur fournisseur d’énergie pour une durée minimale de 1 an,» selon le professeur. «Ce prix est donc fixé pour une plus longue période. En outre, les contrats tiennent également compte des variations de température tout au long de l’année. En ce qui concerne les contrats variables, les corrections de prix ne sont également effectuées qu’au bout de quelques mois. Pour les consommateurs belges, l’impact d’une courte vague de froid sur les prix de l’énergie reste donc fort limité.»

Un impact plus considérable pour les entreprises et les fournisseurs

Selon le professeur, les températures froides actuelles peuvent avoir un impact sur les coûts pour les entreprises et les fournisseurs d’énergie. «Bon nombre de grandes entreprises concluent des contrats pluriannuels avec leurs fournisseurs d’énergie. Ils déterminent un prix fixe pour un certain volume d’électricité. Si elles consomment moins d’énergie que prévu, elles devront payer une sorte d’amende. Si elles ont besoin d’une consommation plus élevée, elles devront payer pour cette électricité supplémentaire, bien entendu. Les fournisseurs d’énergie achètent cette électricité entre autres sur le marché au comptant, que l’on pourrait comparer à une bourse d’actions. Si l’offre est faible et la demande est élevée, les prix sur ce marché à court terme seront augmentés. Si les fournisseurs d’énergie doivent acheter de l’électricité lors des journées très froides pour répondre à la demande de leurs clients, le prix de gros pourra être plus élevé. Dans ce cas, une vague de froid peut donc être néfaste pour leur rentabilité.»

Pas de problèmes au niveau de l’approvisionnement

Le gestionnaire du réseau d’électricité Elia a communiqué que lundi dernier, les prix de gros se situaient encore toujours à un niveau normal pour le début du mois de février (55 euros/MWh). Selon la porte-parole Marie-Laure Vanwanseele, l’impact des jours de gel actuels sur l’approvisionnement en électricité reste limité. «Tout va bien en ce qui concerne la production: toutes les centrales nucléaires fonctionnent et il y a du vent, donc nous ne voyons aucun problème pour l’instant,» a-t-elle affirmé. «Au niveau de l’infrastructure, nos lignes résistent au froid; les tempêtes sont plus dangereuses cependant. A ce niveau également, nous restons donc vigilants, mais nous ne sommes pas inquiets. Fluxys, le gestionnaire du réseau de gaz naturel, a fait des déclarations similaires. «Dans notre pays, l’approvisionnement en gaz naturel reste confortable et peut faire face à des températures diurnes moyennes pouvant s’élever jusqu’à -11,1 °C», selon le porte-parole Rémy Laurent.

Et dans les pays du sud?

Dans les pays du sud, la situation est différente en cas de vague de froid. Le professeur Jan Desmet souligne que le chauffage central y est nettement moins disponible. Lors des rares périodes de froid, le chauffage électrique constitue la principale source de chaleur. Étant donné que tout le monde y allume son radiateur électrique ou sa poêle, l’impact s’avère souvent beaucoup plus considérable.

Tuyau: Voulez-vous payer encore moins pour votre facture énergétique? Comparez maintenant les prix actuels sur le marché de l’énergie.