Home > Blog > Le marché de l'énergie > L’augmentation des tarifs énergétiques durant les 12 dernières années

L’augmentation des tarifs énergétiques durant les 12 dernières années

L’augmentation des tarifs énergétiques durant les 12 dernières années

L’augmentation des tarifs énergétiques entre 2007 et 2019 a été fort spectaculaire. Actuellement, les consommateurs peuvent profiter exceptionnellement de la grande lutte concurrentielle sur le marché de l’énergie cependant.

La CREG (Commission de régulation de l’électricité et du gaz) [L’organisme fédéral de régulation du marché de l’électricité et du gaz naturel en Belgique, réd.] publie un rapport annuel contenant un aperçu des tarifs énergétiques pour les ménages (*).

Le Régulateur de l’énergie prend l’année 2007 comme point de départ; il s’agit de la première année de la libéralisation de notre marché de l’énergie. Il est donc relativement facile de faire un exercice de comparaison au fil des années. Toutefois, il ne tient pas compte de certains facteurs tels que l’augmentation du pouvoir d’achat ou des revenus moyens, bien entendu.

L’augmentation des tarifs énergétiques sur toute la ligne

Entre 2007 et 2019, le prix de l’électricité pour un ménage belge avec une consommation moyenne (3.500 kWh) a augmenté de 66,41%. Sur base annuelle, ceci correspond à une augmentation moyenne de:

  • 502,76 euros en Flandre
  • 233,83 euros à Bruxelles
  • 379,53 euros en Wallonie

Le prix du gaz naturel a augmenté moins rapidement. Pour une consommation moyenne de 23.260 kWh, les consommateurs belges ont payé 18,70% en plus. Sur base annuelle, ceci correspond à une augmentation moyenne de: 

  • 118,41 euros en Flandre
  • 152,99 euros à Bruxelles
  • 353,52 euros en Wallonie

Le détail des frais

En analysant plus en détail les chiffres de ce rapport, nous constatons également que quasiment chaque composante de la facture énergétique a contribué à l’augmentation des tarifs énergétiques.

A. Les coûts énergétiques

Pour l’électricité: +64,49% en Flandre, +18,40% à Bruxelles et en Wallonie
Pour le gaz naturel: +7,70% au niveau national

Les coûts énergétiques constituent la seule composante sur laquelle votre fournisseur a un impact direct. Il s’agit du coût réel pour le gaz naturel et/ou l’électricité. En principe, il est complété par une marge bénéficiaire pour votre fournisseur. Si votre consommation est élevée, vous le sentirez à ce niveau.

Vous devez également payer une redevance annuelle pour les démarches administratives ainsi que des frais liés à l’énergie verte et à ce que l’on appelle la ‘production combinée de chaleur et d’électricité’ (PCCE en abrégé). La production combinée de chaleur et d’électricité produit simultanément de la chaleur et de l’électricité à l’aide d’un moteur à combustible unique. Il peut s’agir d’un combustible fossile (mazout ou gaz naturel) ou d’un combustible renouvelable (biogaz ou biomasse). La contribution pour la PCCE a aussi augmenté considérablement: + 275,40% au niveau national. Pour quelle raison? Le gouvernement la facture de plus en plus pour aider à financer les objectifs climatiques de plus en plus stricts ainsi que la transition vers l’énergie verte et renouvelable.

B. Les tarifs du réseau de distribution

Par rapport à l’année 2007, le tarif du réseau de distribution pour l’électricité a augmenté de 137,21% pour les ménages flamands (de 48,29% à Bruxelles et de 59,73% en Wallonie). Pour le gaz naturel, il s’agit d’une augmentation de 17,61% en Flandre, de 15,07% à Bruxelles et de 66,08% en Wallonie.

Les coûts de distribution comprennent entre autres les frais liés au transport de l’électricité et du gaz naturel à travers le réseau de distribution jusqu’à votre domicile ou votre entreprise, l’aménagement et l’entretien de nouveaux câbles et de nouvelles conduites ainsi que les frais liés aux ‘obligations de service public’ (e.a. l’octroi de primes et l’achat de certificats d’électricité verte). Ils dépendent de votre gestionnaire de réseau et diffèrent donc d’une région à l’autre.

C. Les prélèvements publics

Pour l’électricité:
+61,27% en Flandre
+139,51% à Bruxelles
+553,31% en Wallonie

Pour le gaz naturel:
+175,30% en Flandre
+151,40% à Bruxelles
+1.026,69% en Wallonie

Une partie du tarif énergétique que nous payons, consiste en des prélèvements fédéraux et régionaux. L’augmentation des tarifs énergétiques est surtout due à l’augmentation de la contribution fédérale et à l’introduction de nouveaux suppléments. Les différences régionales sont imputables à l’impôt des sociétés sur les activités de réseau des gestionnaires du réseau de distribution, qui tombe depuis 2015 sous les prélèvements locaux en Wallonie et à Bruxelles.

D. La taxe sur l’énergie et la TVA

Pour l’électricité:
+91,46% en Flandre
+35,48% à Bruxelles
+57,91% en Wallonie

Pour le gaz naturel:
+8,62% en Flandre
+10,95% à Bruxelles
+27,60% en Wallonie

Le taux de TVA de 21% pour le gaz naturel et l’électricité est d’application pour toutes les composantes de la facture énergétique, à l’exception de la contribution fédérale et de la contribution au Fonds pour l’énergie.

L’impact du coronavirus

La bonne nouvelle: depuis la fin de l’année 2019, les tarifs énergétiques ont baissé considérablement grâce à la combinaison entre la faible demande énergétique durant la crise liée au coronavirus et la production élevée d’énergie solaire et éolienne.

Récemment, la CREG a calculé qu’un contrat d’électricité variable coûte 18% en moins qu’il y a un an. Avec un tarif fixe, vous payez en moyenne 13% en moins. L’impact sur votre facture de gaz naturel est encore plus spectaculaire: selon la CREG, 70% des ménages peuvent économiser plus de 230 euros par an sur leur facture de gaz naturel.

Une analyse via le site de comparaison Monenergie.be nous apprend que la différence entre le contrat d’électricité le plus cher et le contrat d’électricité le moins cher s’élève à plus de 220 euros actuellement. Pour le gaz naturel, nous avons même constaté une différence de plus de 400 euros sur le marché de l’énergie. Cette différence s’explique en partie par les réductions considérables que les fournisseurs accordent afin d’attirer de nouveaux clients. Vous pouvez en profiter au maximum. Ainsi, des records ont été battus au niveau du nombre de transferts.

Un exemple: Engie accorde actuellement une réduction de 55% sur le prix par kWh + une prime de bienvenue supplémentaire de 35 euros à ceux qui concluent via ce site de comparaison un nouveau contrat pour le gaz naturel.

(*) Source: CREG, Etude relative aux composantes des prix de l’électricité et du gaz naturel, 09/04/2020.