L’avantage lié au tarif nuit devient de plus en plus petit: vaut-il encore la peine de faire votre lessive pendant la nuit?

L’avantage lié au tarif nuit devient de plus en plus petit: vaut-il encore la peine de faire votre lessive pendant la nuit?
  • 03.03.2022, 15:03
  • Dernière mise à jour: 15.12.2022, 08:12
  • Kurt Deman
  • 4 min

La différence entre le tarif jour moins avantageux et le tarif nuit plus avantageux devient de plus en plus petite. Monenergie.be a vérifié combien vous pouvez économiser actuellement en faisant tourner votre machine à laver pendant la nuit.

Il y a quelques années, la distinction entre le tarif bihoraire avec des prix de jour et de nuit était censée contribuer à éliminer la production nocturne excédentaire de nos centrales nucléaires. Aujourd’hui, le paysage énergétique est totalement différent. Le rôle de l’énergie nucléaire diminue, tandis que l’on accentue explicitement les énergies renouvelables provenant du soleil et du vent. Dans ce contexte, il s’agit de consommer votre énergie au moment où vous la produisez.

Le tarif capacitaire arrive; le tarif nuit sera supprimé

Le tarif jour est d’application du lundi au vendredi de 6 à 21h ou de 7 à 22h, en fonction de votre gestionnaire de réseau. Le tarif nuit vous est facturé pendant les autres heures et le week-end. Ces dernières années, la distinction entre ces 2 tranches horaires sur la facture énergétique a été réduite progressivement.

Une différence de 76 euros

Une simulation effectuée à l’aide du comparateur de prix Monenergie.be a démontré que le meilleur prix annuel pour un ménage de Charleroi avec un tarif unique – sans distinction entre la consommation de jour et de nuit – et une consommation moyenne de 3.500 kilowattheures (kWh) s’élève à 1.244,64 euros actuellement. Les tarifs de réseau représentent 440,62 euros de ce prix annuel.

Avec un tarif jour et nuit, une consommation de jour de 1.600 kWh et une consommation de nuit de 1.900 kWh, vous devez payer 1.168,82 euros sur base annuelle auprès du même fournisseur et selon le même type de contrat variable. Dans ce cas, les tarifs de réseau s’élèvent à 386,79 euros. L’avantage minime dont vous bénéficiez encore aujourd’hui, peut donc être attribué en grande partie aux tarifs de réseau inférieurs. Afin de stimuler la production d’énergie renouvelable, les gestionnaires de réseau réduisent progressivement la différence entre le tarif jour et le tarif nuit. Les lavages nocturnes deviennent donc de moins en moins intéressants.

Ceux qui disposent de panneaux solaires, d’un compteur digital et d’un tarif proportionnel, ont donc déjà intérêt à consommer leur énergie au moment où leurs panneaux solaires la génèrent.

Avec un compteur digital, la conversion sera moins chère

Bien que l’avantage lié au tarif bihoraire disparaisse entièrement bientôt, les propriétaires de compteurs analogiques ont intérêt à ne rien entreprendre. Jusqu’à récemment, la conversion d’un compteur bihoraire à un compteur monohoraire (ou vice versa) était effectuée à domicile par un technicien. A cet effet, les consommateurs devaient facilement payer plusieurs centaines d’euros. Aujourd’hui, Fluvius installera immédiatement votre compteur digital. S’il le fait à votre propre demande, vous devrez payer 88,50 euros. Par contre, vous ne devrez rien payer pour une installation à l’initiative de Fluvius. Etant donné que le gestionnaire de réseau affiche l’ambition d’installer un compteur digital auprès de 80% des ménages et PME d’ici fin 2024, nous vous conseillons d’attendre jusqu’à ce que Fluvius vous contacte.

Qu’en est-il du tarif exclusif nuit?

L’avantage financier lié au tarif exclusif nuit, surtout populaire auprès des ménages disposant d’un chauffage électrique à accumulation, a aussi déjà été réduit. Ici aussi, l’argumentation selon laquelle un tarif exclusif nuit ne s’inscrit pas dans le cadre d’une transition énergétique durable, est d’application. Le Régulateur flamand de l’énergie VREG supprimera même entièrement ce tarif préférentiel entre 2021 et 2028.