Home > Blog > Compteur digital > Le compteur digital: l’inquiétude des propriétaires de panneaux solaires est-elle justifiée?

Le compteur digital: l’inquiétude des propriétaires de panneaux solaires est-elle justifiée?

Le compteur digital: l’inquiétude des propriétaires de panneaux solaires est-elle justifiée?

Nous ne sommes pas nombreux à attendre le lancement du compteur d’électricité digital. Surtout les propriétaires de panneaux solaires se font des soucis. Pourtant, vous pourrez maximiser le rendement de vos panneaux solaires à condition d’adapter vos habitudes en matière de consommation. Ci-dessous, nous vous expliquons comment vous devez vous y prendre et comment vous pouvez déjà économiser considérablement entretemps.

L’introduction du tarif prosommateur inquiète les consommateurs d’énergie. En effet, Jean-Luc Crucke, le ministre wallon de l’énergie, a annoncé que ceux qui installeront des panneaux solaires après le 1er juillet 2019, devront payer un tarif prosommateur à partir du 1er janvier 2020. Cette déclaration a provoqué une ruée vers les fournisseurs de panneaux solaires. Les prosommateurs qui investiront ultérieurement dans des panneaux solaires, pourront réduire leur facture énergétique en consommant d’une manière bien réfléchie.

Le système actuel

Actuellement, le gestionnaire de réseau de distribution ne sait pas déterminer combien d’électricité vous générez, ni quelle quantité vous prélevez du réseau de distribution. Si votre compteur affiche ‘0’ sur votre facture annuelle, vous ne payez pas de frais de réseau et la facture énergétique est présentée aux consommateurs ne disposant pas de panneaux solaires. Le tarif prosommateur est censé changer cette situation.

Comparez ici les tarifs des fournisseurs de gaz et d’électricité.

Le futur système

Comme les choses se présentent actuellement, les prosommateurs auraient le choix entre 2 tarifs: un tarif capacitaire et un tarif proportionnel. Le tarif capacitaire dépend de la puissance du transformateur électrique de l’installation photovoltaïque. En ce qui concerne le tarif proportionnel, le prélèvement et l’injection de l’électricité sont séparés. Dans ce cas, le gestionnaire de réseau de distribution sait vérifier combien d’électricité les propriétaires de panneaux solaires prélèvent du réseau. Le tarif du réseau de distribution est d’application sur ce prélèvement, même si vous compensez ce prélèvement en générant de l’énergie à un autre moment. Cette formule tarifaire requiert l’installation d’un compteur double flux, dont le prix s’élève à 150 euros (hors TVA).

Ici, vous trouverez le meilleur tarif énergétique en fonction de votre habitation.

Miser sur la consommation immédiate

En ce qui concerne le tarif proportionnel, le scénario idéal consisterait à immédiatement consommer l’énergie générée, suite à quoi vous devriez prélever moins d’énergie du réseau. Vous avez donc intérêt à utiliser vos appareils électriques (lave-vaisselle, machine à laver, sèche-linge…) lorsque le soleil brille. Les appareils dont vous pouvez retarder le démarrage, peuvent vous aider à cet effet, tandis que les propriétaires de voitures électriques ont intérêt à planifier de manière stratégique leurs moments de recharge. Ceux qui envisagent d’investir dans des panneaux solaires, ont intérêt à les répartir sur (les différents côtés de) leur toiture, ce qui leur permettra de générer de l’énergie plus longtemps.

Le régulateur de l’énergie CWaPE considère le tarif proportionnel comme une étape importante en vue de l’autoconsommation. Voilà pourquoi il nous garantit que jusqu’en 2023, le tarif proportionnel ne dépassera jamais le montant que vous devriez payer au cas où vous opteriez pour un tarif capacitaire. Si le prosommateur ne choisit pas de formule tarifaire, le tarif capacitaire sera automatiquement appliqué.

Les conséquences

Durant tout ce temps, le point de départ était le suivant: ceux qui auront installé et fait approuver leurs panneaux solaires avant le 1er juillet 2019, échapperont au tarif prosommateur. Si vous le faites ultérieurement, vous paierez les tarifs suivants:

Tarif prosumer capacitaire TVAC
exprimé en €/kWe 2020 2021 2022 2023
AIEG 66,87% 67,43%  67,27% 65,50%
AIESH 85,29% 86,34% 86,50% 86,91%
ORES NAMUR
87,41% 88,16% 88,50% 88,21%
ORES HAINAUT 85,78% 85,47% 85,95% 84,86%
ORES EST 98,63% 99,39% 99,26% 98,53%
ORES LUXEMBOURG 89,54% 90,29% 90,63% 91,63%
ORES VERVIERS 98,84% 98,79% 99,07% 97,08%
ORES BRABANT WALLON 78,62% 79,24% 79,51% 79,52%
ORES MOUSCRON 78,81% 79,67% 80,31% 82,26%
RESA 76,04% 77,06% 76,87% 77,19%
REW 89,46% 90,75% 92,10% 88,67%

Mais apparemment, le ministre Crucke n’a pas réussi à implémenter la loi qui permet de dispenser les producteurs (d’avant juillet 2019) de ne payer ce tarif. Les conséquences sont claires: tous les producteurs vont payer le tarif prosumer.

Comparez dès maintenant

Tout n’a pas encore été dit au sujet du tarif prosommateur. Entretemps, nous vous conseillons de vérifier comment vous pouvez économiser au maximum. Vous pouvez le faire en comparant vos tarifs énergétiques avec l’offre la plus avantageuse sur le marché. Cette démarche facile et rapide vous permettra d’économiser plus de 100 euros par an!

Comparer les prix pour l’électricité et/ou le gaz