Les prix de gros de l’énergie avaient atteint un pic début décembre

Les prix de gros de l’énergie avaient atteint un pic début décembre
  • 02.02.2021
  • K B
  • 3 min

Au début du mois de décembre, la combinaison entre l’absence de vent, le brouillard et la première vague de froid avait engendré des hausses de prix considérables sur le marché de gros. Mais ce pic a-t-il eu un impact sur les prix de l’électricité que vous payez aujourd’hui?

Une combinaison de plusieurs facteurs

Les conditions climatologiques et l’approvisionnement en énergie disponible déterminent en grande partie les prix de gros. Au début du mois de décembre, nous avons connu une rare combinaison de différents facteurs. A ce moment-là, il n’y avait presque pas de vent, mais il y avait du brouillard, de sorte que les panneaux solaires et les éoliennes n’ont quasiment pas produit d’énergie. Par ailleurs, la première vague de froid avait incité de nombreux Belges à utiliser leur radiateur électrique. En outre, la France était confrontée à un manque de capacité nucléaire, suite à quoi il n’y avait pas d’approvisionnement en énergie de ce côté-là.

La flambée des prix

Ceci a engendré une hausse des prix considérable sur le marché de gros; au 7 décembre, le prix journalier moyen s’élevait à 66 euros/MWh et on a même constaté des pics de plus de 100 euros. A titre comparatif: pour l’année 2020, la moyenne mensuelle s’élevait à 31,9 euros/MWh. A présent, la question est de savoir quel est l’impact d’un tel pic sur votre facture énergétique.

L’impact au bout de 1,5 mois

Quelques jours avant le 7 décembre, le meilleur tarif annuel affiché par les fournisseurs d’énergie sur le site de comparaison Monenergie.be pour un ménage de Charleroi avec une consommation annuelle moyenne (3.500 kWh) et des prix fixes s’élevait encore à 800,65 euros. Près de 1,5 mois plus tard, au 20 janvier 2021, le fournisseur le plus avantageux sur le marché affichait le tarif de 820,68 euros.

Nous pouvons en conclure que l’impact sur votre facture d’électricité d’une flambée ponctuelle des prix n’est pas immédiatement considérable. Ce sont surtout les tendances qui émergeront dans quelques jours (voire quelques semaines), qui feront augmenter ou baisser vos frais globaux.

Les prévisions

En décembre 2020, le prix mensuel moyen sur le marché de gros s’élevait à 47,40 euros/MWh, le niveau mensuel le plus élevé depuis février 2019. Ainsi, il est fort probable qu’une nouvelle correction de prix aura lieu à long terme. Si vous voulez profiter des prix bas sur le marché de l’énergie, mieux vaut donc ne pas attendre trop longtemps avant de comparer votre contrat actuel avec l’offre du marché.

Tuyau: Vérifiez ici combien vous pouvez économiser actuellement en changeant de fournisseur d’énergie