Home > Blog > Épargner > Les prix de l’électricité sont négatifs, mais vous n’en profitez presque pas

Les prix de l’électricité sont négatifs, mais vous n’en profitez presque pas

Les prix de l’électricité sont négatifs, mais vous n’en profitez presque pas

Beaucoup de vent, beaucoup de soleil et la crise liée au coronavirus: tous ces facteurs engendrent des prix de l’électricité négatifs. Si l’offre est élevée et que la demande ne l’est pas, ce prix peut être négatif. Malheureusement, les utilisateurs finaux ne le remarquent pas au niveau de leur portefeuille.

Une consommation moins élevée suite aux mesures contre le coronavirus

Le phénomène des prix de l’électricité négatifs n’est pas nouveau. Lorsque le soleil brille à fond et que les éoliennes tournent à plein régime, la production augmente toujours considérablement. Lors d’un dimanche printanier ou estival moyen, la demande d’énergie est automatiquement nettement moins élevée qu’en temps normal. Cette année-ci, les mesures ‘Restez chez vous’ renforcent cet effet. Elia, le gestionnaire du réseau belge de la transmission d’électricité, a déjà indiqué que la consommation énergétique avait été réduite de 16% en moyenne dans le courant du mois de mars, avec des valeurs extrêmes jusqu’à -25%.

Bénéfique pour ceux qui achètent beaucoup d’électricité

L’effet de cette offre excédentaire se reflète sur la bourse de l’électricité Belpex. Il s’agit d’un des canaux via lesquels les fournisseurs d’énergie achètent leur électricité. Dimanche dernier, le prix de gros y est resté négatif entre 12 et 17h, avec une valeur extrême de -35,31 euros par mégawattheure à 14h. Selon ‘Young Energy Reviewers Association’ (YERA en abrégé), un groupe de réflexion mis en place par des étudiants en master Ingénieur civil Energie, les producteurs risquent des amendes s’ils injectent dans le réseau de l’énergie qu’ils ne peuvent pas vendre (*). Ils ont donc également intérêt à commercialiser leur production d’énergie excédentaire. Cela fonctionne pour les entreprises ayant des besoins énergétiques très élevés telles que les installations chimiques et les usines. Ces acteurs achètent leur électricité directement sur le marché de l’énergie et reçoivent donc de l’argent pour cela lorsque les prix d’électricité sont négatifs.

Et les consommateurs?

Pour les consommateurs, cet effet reste plutôt limité. Les prix négatifs ne sont qu’un instantané et pèsent donc à peine sur les prix généraux appliqués par les fournisseurs. A l’avenir, le compteur digital pourrait permettre de répondre aux fluctuations des prix en temps réel, ce qui permettrait également aux ménages de profiter directement des prix de l’électricité négatifs. En outre, le prix de l’énergie ne constitue qu’une partie limitée de votre facture énergétique. A cause des prélèvements, de la TVA et des frais de réseau, votre électricité produite ne semble pas immédiatement vous rapporter de l’argent.

Vous pouvez économiser des centaines d’euros

Toutefois, suite à la crise liée au coronavirus et aux prix du marché historiquement bas, vous pouvez économiser énormément en changeant de fournisseur d’énergie maintenant. Aujourd’hui, la plupart des contrats sont nettement plus avantageux que le contrat que vous aviez conclu il y a quelques mois ou il y a un an. Un site de comparaison tel que Monenergie.be regroupe dans un aperçu pratique les tarifs énergétiques à la baisse appliqués par les fournisseurs. En outre, plusieurs fournisseurs y accordent des réductions exceptionnelles.

Source: Monenergie.be et Yera.be: Stroom wordt even gratis voor grote bedrijven dankzij … de wind.