Les prix de l’énergie ont augmenté considérablement: quelles en sont les causes et les conséquences?

Les prix de l’énergie ont augmenté considérablement: quelles en sont les causes et les conséquences?
  • 03.05.2021
  • Nora Larosse
  • 3 min

Les prix de l’énergie ont augmenté considérablement durant les derniers mois. Entre mai 2020 et mars 2021, le prix de l’électricité a augmenté de 16,28%; pour le gaz naturel, il s’agit même d’une augmentation de 26,93%. Qu’est-ce qui explique cette évolution défavorable et qu’est-ce qu’elle signifie pour notre portefeuille?

En 10 mois, le prix de l’électricité pour un ménage de Charleroi avec une consommation moyenne a augmenté de 137,40 euros. Le prix du gaz naturel a même augmenté de 276,76 euros. Tandis que les prix avaient chuté considérablement au printemps 2020, nous constatons le mouvement inverse à présent.

L’année dernière, cette baisse était due à la réduction des activités commerciales durant la première période de confinement, en combinaison avec les conditions météorologiques favorables pour l’énergie renouvelable. A présent, le scénario est inversé: la plupart des entreprises fonctionnent à plein régime tandis que nous connaissons un printemps moins ensoleillé et que les températures froides vont de pair avec une demande énergétique plus élevée.

Les fluctuations de prix ne sont pas exceptionnelles

Les fluctuations de prix constituent un phénomène régulier sur le marché de l’énergie. Surtout les prix du gaz sont soumis aux caprices climatiques, aux évolutions économiques et aux approvisionnements énergétiques mondiaux. Malgré la forte courbe ascendante des derniers mois, le niveau des prix est actuellement encore toujours inférieur à celui du mois de mars 2019; il n’y a donc encore aucune raison de paniquer!

A quel point ressentirez-vous l’évolution des prix dans votre portefeuille? Ceci dépend surtout de votre type de contrat énergétique et du moment auquel vous l’avez conclu. En ce qui concerne les contrats à prix variable, les fournisseurs d’énergie ajustent automatiquement les prix sur base régulière. Ceux qui ont conclu un contrat à prix fixe à plus long terme l’année dernière, pourront continuer de bénéficier du prix applicable à l’époque. Si votre contrat se termine bientôt, il est fort probable que vous devrez payer beaucoup plus en cas de prolongation.

Un impact limité grâce aux comparateurs de prix

Afin de vous exposer le moins possible à la hausse des prix, les comparateurs d’énergie vous proposent une solution. Selon une simulation que nous avons effectuée le 29 avril dernier sur Monenergie.be, le contrat d’électricité le plus avantageux pour une consommation moyenne coûtait 756,08 euros, tandis que vous deviez payer 1.003,03 euros auprès du fournisseur le plus cher.

L’impact sur la facture de gaz naturel s’est avéré encore plus considérable. Il y avait même un écart de plus de 400 euros entre le contrat le plus cher et le contrat le moins cher sur le marché. Par conséquent, ceux qui comparent aussi bien leur facture d’électricité que leur facture de gaz naturel avec l’offre du marché, pourront économiser plus de 600 euros.