Home > Blog > Épargner > Les prix de l’énergie vont-ils à nouveau augmenter cet hiver?

Les prix de l’énergie vont-ils à nouveau augmenter cet hiver?

Les prix de l’énergie vont-ils à nouveau augmenter cet hiver?

L’année dernière, les factures énergétiques avaient augmenté considérablement. En novembre 2018, la facture d’électricité avait même franchi le cap de 1.000 euros sur base annuelle pour un ménage belge moyen. Devons-nous craindre un pic similaire à présent?

Au niveau financier, le mois de novembre 2018 avait été dramatique pour de nombreux ménages. Les tarifs énergétiques avaient connu un pic considérable et cette situation ne semblait pas s’améliorer. Etant donné que les tarifs énergétiques annuels tiennent compte des fluctuations durant toutes les saisons, cette augmentation n’était pas immédiatement due aux journées d’automne plus froides, mais surtout à la hausse considérable des prix de gros. Bien que ces derniers atteignent souvent leur sommet vers la fin de l’année, cette évolution était remarquable l’année dernière: les indices des prix de l’énergie étaient jusqu’à 3 fois supérieurs à ceux des mois estivaux précédents.

Tuyau: Vérifiez ici quel fournisseur est le plus avantageux pour vous.

Des nouvelles inquiétantes

En automne 2018, les journaux contenaient de nombreuses nouvelles inquiétantes au sujet de la pénurie d’électricité imminente en Belgique. Notre approvisionnement en électricité était compromis par des réacteurs nucléaires endommagés. Le Bureau fédéral du plan a même élaboré un fameux plan de délestage.

Heureusement, la situation sur le marché de l’énergie s’est quelque peu normalisée entretemps. Il n’est plus vraiment question d’une pénurie d’électricité imminente. Cela se reflète également dans les prix de gros. En octobre, ils s’élevaient en moyenne à 37,61 euros par MWh, soit moins de la moitié du niveau atteint en novembre 2018 (77,75 euros/MWh).

Lisez également: 7 tuyaux pour économiser de l’énergie (et de l’argent) en hiver.

 

Novembre 2019 versus novembre 2018

Nous avons vérifié ce que cela signifie concrètement pour vous. Bon à savoir: les tarifs énergétiques n’ont qu’un impact limité sur votre facture énergétique globale étant donné que vous payez également des prélèvements et taxes fixes. Il y a exactement un an, nous avions calculé, sur le site de comparaison Monenergie.be, qu’un ménage de Charleroi avec une consommation d’électricité moyenne (3.500 kWh) et un tarif fixe, pouvait faire les meilleures affaires auprès du fournisseur d’énergie Mega (avec une facture annuelle de 977,65 euros). Actuellement, Engie accorde le tarif de 974,80 euros. Si nous tenons compte des promotions en cours, Lampiris est le fournisseur le plus avantageux (892,25 euros).

En ce qui concerne le gaz naturel (23.260 kWh par an), il y a un an, Mega affichait la facture annuelle la moins chère (1.610,89 euros). A présent, Engie est à nouveau le fournisseur le plus avantageux (avec le montant annuel de 1.350,39 euros). Si nous tenons comte des réductions actuelles sur la page de comparaison de Monenergie.be, vous ne payez que 1.154,54 euros par an auprès de Lampiris.

Conclusion

Les prix de l’énergie ne sont plus aussi élevés que l’année dernière. Tandis que la différence reste limitée pour l’électricité, vous payez surtout nettement moins pour le gaz naturel. En outre, le meilleur fournisseur de l’année dernière ne l’est plus actuellement. Une fois de plus, cela prouve qu’il vaut la peine de régulièrement comparer votre contrat énergétique actuel avec l’offre sur le marché et de ne surtout pas le reconduire tacitement sans avoir effectué cet exercice de comparaison.

L’année dernière, il était intéressant d’opter pour une formule tarifaire variable (vu les prix élevés). Maintenant, la situation pourrait être inversée. Toutefois, le choix entre un prix fixe ou un prix variable dépend encore toujours de vos préférences personnelles et de votre estimation des futures évolutions des prix, bien entendu.