Plus de 500.000 ménages ne peuvent pas payer leur facture énergétique

Plus de 500.000 ménages ne peuvent pas payer leur facture énergétique
  • 07.05.2021
  • Kurt Deman
  • 2 min

Depuis le début de la crise liée au coronavirus, 550.000 ménages ont demandé un report de paiement ou un plan de remboursement auprès de leur fournisseur d’énergie. Ceci a été démontré par une enquête effectuée par Febeg, la fédération sectorielle des compagnies d’énergie, dont L’Echo a pu consulter les résultats récemment.

 

Une approche plus flexible de la part des fournisseurs d’énergie

«Le report de paiement a toujours existé, mais les fournisseurs l’ont géré d’une manière plus flexible depuis la crise liée au coronavirus», explique Marc Van den Bosch, directeur général de la Febeg. «Tout le monde se rend compte qu’il vaut mieux encore pouvoir encaisser la facture avec un certain retard que de ne rien encaisser du tout au final. Voilà pourquoi de nombreux plans de remboursement ou reports de paiement sont autorisés. »

 

Un acompte moins élevé

Il est frappant de constater que 1,2 millions de ménages ont demandé de réduire leur acompte mensuel sur leur facture énergétique tandis que la consommation des ménages a augmenté suite au télétravail fort répandu. L’Echo en déduit que les ménages qui paient un acompte moins élevé, peuvent anticiper les prix de l’énergie à la baisse depuis la crise liée au coronavirus. Toutefois, la réduction du prix de l’énergie va également de pair avec le risque d’une facture finale plus élevée.