Pourquoi vaut-il mieux ne pas prolonger automatiquement votre contrat énergétique?

Pourquoi vaut-il mieux ne pas prolonger automatiquement votre contrat énergétique?
  • 04.01.2023, 17:01
  • Kurt Deman
  • 3 min

Un tiers des ménages n’ont encore jamais changé de fournisseur d’énergie. Ils choisissent donc de prolonger automatiquement le contrat conclu avec leur fournisseur d’énergie actuel. Bien que cette option semble la plus simple, il ne s’agit pas toujours du meilleur choix.

 

Vers la fin de la durée contractuelle, le fournisseur d’énergie fera une nouvelle proposition contractuelle au client. Depuis l’année dernière, des règles plus strictes sont d’application dans ce contexte. Les fournisseurs doivent prolonger ou renouveler leurs contrats sur base de formules contractuelles actives et disponibles sur le marché. Les contrats dormants, automatiquement renouvelés sous des conditions datées, ne constituent donc plus une option.

 

La tacite reconduction

Dans l’accord des consommateurs que la plupart des fournisseurs d’énergie ont signé, nous pouvons lire qu’une tacite reconduction signifie que «le contrat existant sera prolongé pour une nouvelle durée sans aucune modification au détriment du consommateur. Si un fournisseur ne souhaite pas procéder à une tacite reconduction, il fera au consommateur une nouvelle proposition de contrat de fourniture au moins 2 mois avant la date finale du contrat en cours.» A cet effet, la confirmation ne sera pas requise si le fournisseur a confirmé clairement et sans ambiguïté que la nouvelle proposition concerne le meilleur tarif pour le produit équivalent.

Des conditions modifiées

En tant que consommateur, vous êtes donc quelque peu protégé. Toutefois, vous risqueriez de rater des occasions d’économiser suite à ce renouvellement automatique. Le fournisseur d’énergie que vous aviez choisi l’année dernière pour ses prix compétitifs, n’est plus forcément le moins cher aujourd’hui. Il se pourrait qu’un achat groupé ou qu’une promotion de bienvenue vous ait convaincu l’année dernière et que les nouvelles conditions s’avèrent nettement moins intéressantes.

 Comparez avec l’offre sur le marché

Voilà pourquoi vous avez intérêt à comparer à l’aide d’un comparateur d’énergie les nouvelles conditions contractuelles avec l’offre actuelle sur le marché. Une simulation effectuée sur Monenergie.be a démontré clairement qu’il y a actuellement une différence de plus de 400 euros entre les prix annuels les plus avantageux et les prix annuels les moins avantageux pour l’électricité et le gaz naturel. En outre, depuis quelques jours, vous pouvez à nouveau choisir entre une formule contractuelle fixe et une formule contractuelle variable. Ceux qui préfèrent la certitude, peuvent opter pour un prix constant. Ou il se peut qu’après avoir eu un tarif fixe, vous préfériez opter pour un contrat variable afin d’anticiper une nouvelle baisse des prix.

 

Tuyau: Comparez ici les prix de l’énergie actuels.