Home > Blog > Épargner > Profitez-vous au maximum des tarifs énergétiques réduits?

Profitez-vous au maximum des tarifs énergétiques réduits?

Profitez-vous au maximum des tarifs énergétiques réduits?

Contrairement aux nombreuses factures à la hausse, en 2019, de nombreux Belges attentifs à leur budget se sont réjouis de la baisse des prix de l’énergie. Surtout les consommateurs qui ont fait l’effort de comparer, en ont profité au maximum. Ceux qui ne l’ont pas fait, reçoivent une deuxième chance à présent, car les facteurs qui avaient contribué à cette baisse des prix l’année dernière, se manifestent à nouveau.

Récemment, la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (CREG) a publié un aperçu de l’évolution de ces tarifs énergétiques belges en 2019*. Cette étude nous apprend qu’en décembre 2018, un ménage avec une consommation d’électricité moyenne payait 964 euros sur base annuelle. Un an plus tard, il s’agissait de 913 euros, soit une baisse de 5%. En ce qui concerne le gaz, le prix a évolué de 1.490 à 1.052 euros, soit une baisse de presque 30%.

Des circonstances favorables

La baisse des tarifs énergétiques n’est pas une coïncidence. En 2019, nous avions constaté une plus grande disponibilité des centrales nucléaires, suite à une année durant laquelle les plans de délestage et les éventuelles pénuries d’électricité étaient à l’ordre du jour. En outre, le printemps et l’hiver doux ont réduit la demande. L’année 2019 a également été favorable pour la production d’énergie éolienne et solaire. L’offre plus élevée et la demande réduite ont engendré des tarifs énergétiques plus avantageux sur le marché. La situation est similaire pour le gaz naturel. En Flandre, les tarifs des réseaux de distribution légèrement à la baisse ont également contribué à cette situation globale plus favorable.

Par ailleurs, bon nombre de ménages ont pu économiser considérablement en changeant de fournisseur. L’année dernière, plus de 25% des Belges ont changé de fournisseur; cela leur a permis d’économiser des centaines d’euros. Bien entendu, une consommation énergétique réduite et une meilleure isolation leur permettront d’économiser davantage.

Les perspectives?

Aujourd’hui, les perspectives sont encore toujours favorables. Durant les 2 premiers mois de l’année 2020, nous n’avons eu aucun jour de gel et les turbines éoliennes ont tourné à plein régime. Il n’est pas du tout question d’éventuelle pénurie d’électricité! En outre, les frais de distribution sont à la baisse. Cette année-ci, les consommateurs paient moins, aussi bien en Flandre et en Wallonie qu’à Bruxelles. Cette baisse est la plus considérable pour l’électricité. En fonction du gestionnaire de réseau qui desservit votre région, il s’agit en moyenne d’une réduction de 6-8%. Lisez également: Les fournisseurs d’énergie suivants ont attiré le plus grand nombre de nouveaux clients en 2019.

Il vaut encore toujours la peine de comparer

Entretemps, le marché de l’énergie reste très concurrentiel. Plusieurs fournisseurs accordent des taux concurrentiels afin d’attirer de nouveaux clients. C’est ce que nous avons déduit de la simulation que nous avons effectuée sur le site de comparaison Monenergie.be. Actuellement, pour une consommation moyenne, la différence entre le contrat d’électricité le plus cher et le contrat d’électricité le moins cher s’élève à 224 euros. Pour le gaz naturel, cette différence s’élève même à presque 400 euros. Vous avez donc intérêt à ne pas tacitement prolonger votre contrat énergétique, mais à d’abord vérifier si un autre fournisseur est plus avantageux pour vous. Ceux qui ont conclu il y a un certain temps un contrat d’une année ou plus, ont également intérêt à le comparer avec l’offre actuelle sur le marché.

* Prix de l’électricité et du gaz naturel en Belgique dans les 3 régions et les pays voisins; publication du 20 décembre 2019.