Que coûte la consommation d’une piscine?

Que coûte la consommation d’une piscine?
  • 12.07.2021
  • Kurt Deman
  • 4 min

En plus des frais liés au matériel et à l’installation, ceux qui achètent une piscine, doivent également prévoir un certain budget pour la consommation et l’entretien. «L’estimation exacte des frais dépend de toute une série de facteurs. Il n’est pas anormal que votre facture annuelle s’élève à 1.000 – 1.200 euros. Toutefois, il y a également de nombreuses possibilités de réduire votre empreinte écologique et vos coûts énergétiques,» selon Joeri Dils, le président de la BSPA (l’association des pisciniers, fabricants et fournisseurs de matériel de piscine).

Souvent, les (futurs) propriétaires de piscines ne sont pas au courant des frais liés à l’entretien et à la consommation. «En outre, il est impossible d’en effectuer une simulation univoque. Entre autres le type et les dimensions de la piscine, l’isolation de la coque, la durée de la saison de baignade ainsi que le choix du chauffage et du système de filtration ont un impact sur le coût total,» selon Joeri Dils.

 

Le label énergétique

Afin de clarifier la situation, l’Union européenne est en train de développer une norme internationale. Joeri Dils la compare à une sorte de passeport contenant toutes les informations au sujet de la consommation énergétique. «Ceci est non seulement respectueux de l’environnement, mais également favorable pour le portefeuille des clients,» avait-t-il déclaré précédemment dans le magazine spécialisé PiscinesPro & WellnessPro.

 

 

L’honnêteté appréciée

Le président de la fédération professionnelle préconise la cartographie du coût total ou ‘Coût Total de Propriété’ (CTP). «Présenter un CTP au client témoigne de professionnalisme. Il n’est pas anormal que les frais liés à l’entretien et au chauffage d’une piscine s’élèvent à 1.000 – 1.200 euros sur base annuelle. Dès que les clients auront analysé ce coût total, ils apprécieront certainement l’honnêteté du constructeur.»

Joeri Dils constate qu’une piscine offre de nombreuses possibilités d’économiser de l’énergie. Un volet automatique ou non permet d’éviter l’évaporation, ce qui réduira de 80% les pertes d’énergie. Par ailleurs, l’isolation, les appareils de chauffage économes en énergie et la récupération des eaux pluviales excédentaires vous permettront également d’économiser.

Une pompe à chaleur en combinaison avec des panneaux solaires

En ce qui concerne les 2 appareils les plus énergivores (la pompe à chaleur et la pompe à filtre), Joeri Dils voit aussi des opportunités d’économiser durablement. «Une pompe à chaleur est surtout intéressante si vous souhaitez vous baigner du mois de mai au mois de septembre. La consommation d’électricité dépend du type, de la puissance et de l’efficacité. En installant des panneaux solaires sur votre toiture, vous pouvez déjà compenser une grande partie de votre consommation énergétique. En cas de températures extérieures (plus) froides, le CTP de nombreuses pompes baisse considérablement, suite à quoi la consommation d’électricité augmentera rapidement. Souvent, ceux qui veulent nager durant toute l’année, doivent rechercher un système de chauffage alternatif.»

 

Eviter le gaspillage d’eau

Le filtre assure la circulation de l’eau propre et claire. «Si vous disposez d’un filtre à cartouche, vous ne devez pas le rincer et vous gaspillerez donc moins d’eau,» souligne Joeri Dils. «Suite à sa chute de pression moins considérable, ce type de filtre comprend souvent une pompe de filtration plus petite. Toutefois, vous devez nettoyer le filtre 2 fois par an.»

 

Le facteur des coûts énergétiques

A part le choix de l’installation et des techniques, le type de contrat énergétique détermine également le coût total. Pour une consommation estimée à 1.100 euros, vous pourriez facilement économiser plus de 100 euros en changeant de fournisseur d’énergie.

Tuyau: Comparez ici les tarifs des différents fournisseurs d’énergie.