Home > Blog > Épargner > Quel pourcentage de notre budget global consacrons-nous à notre facture énergétique?

Quel pourcentage de notre budget global consacrons-nous à notre facture énergétique?

Quel pourcentage de notre budget global consacrons-nous à notre facture énergétique?

Les coûts liés à l’énergie et au gaz naturel ont un impact considérable sur le budget de chaque ménage. Le régulateur de l’énergie Creg a calculé quel était le pourcentage exact de ces coûts par rapport à nos revenus nets globaux en 2018 (après déduction des frais liés au logement).

Ces calculs ont démontré que les ménages qui chauffent leur habitation au gaz naturel, consacrent 5% de leurs revenus à l’énergie. En ce qui concerne les célibataires et les familles monoparentales, ce pourcentage est encore plus élevé: ils/elles consacrent respectivement 8 et 10% de leur budget au gaz naturel. Si les ménages consomment uniquement de l’électricité, donc également pour se chauffer (selon Statbel, il s’agit de 6% des ménages), le pourcentage de la facture énergétique par rapport aux revenus est souvent encore plus élevé. Ici, vous pouvez comparer les tarifs actuels sur le marché de l’énergie.

L’impact est le plus considérable pour les célibataires et les familles monoparentales

Pour les célibataires et les familles monoparentales, l’impact de la facture énergétique sur leurs revenus nets disponibles est toujours plus considérable que pour les ménages composés d’au moins 2 adultes. Selon le Creg, cette situation est problématique lorsque les parents isolés font partie des catégories de revenus les plus faibles. Le régulateur de l’énergie parle de ‘précarité énergétique’ lorsqu’un ménage consacre plus de 10% de son budget (ou de ses revenus nets disponibles après déduction des frais liés au logement) au paiement de sa facture énergétique.

Ceci signifie qu’au moins 400.000 ménages belges vivent en situation de précarité énergétique, dont 20-30% des célibataires et 40-50% des familles monoparentales (avec 2 enfants à charge) qui chauffent au gaz naturel. Afin de protéger les ménages vulnérables, le législateur a introduit le tarif social pour l’électricité et le gaz naturel. Environ 9% des ménages belges bénéficient du tarif social pour l’électricité et 9% des ménages raccordés au réseau de gaz naturel bénéficient du tarif social pour le gaz naturel. Découvrez ici comment vous pourrez facilement économiser sur votre facture énergétique en 2020.

Une augmentation de 41%

Cette étude a également analysé l’évolution de la facture annuelle moyenne pour l’électricité et le gaz naturel. Pour un ménage standard composé de 4 personnes, en 2018, la facture énergétique mensuelle s’élevait environ à 174 euros, en moyenne, soit une augmentation de 41% entre 2007 et 2018. L’augmentation des prix a été la plus spectaculaire pour l’électricité: 65%. Si nous tenons compte de l’inflation, l’augmentation pour l’électricité s’élève encore toujours à 31%. Le prix global moyen du gaz naturel a augmenté de 27%. Suite à l’impact de l’inflation, nous parlons d’un plus de 2,4%. Selon Statbel, en 2018, les Wallons (5,3%) ont dépensé proportionnellement plus d’argent à l’énergie que les Flamands (4,4%) et les Bruxellois (3,6%).

Que pouvez-vous faire?

Notre facture énergétique reste un facteur important au sein de notre budget. Toutefois, de nombreux consommateurs peuvent eux-mêmes réduire cet impact. Ils y parviendront entre autres en réduisant leur consommation (par exemple, en isolant leur habitation ou en évitant la consommation furtive) et en comparant régulièrement leur contrat énergétique avec l’offre du marché. L’année dernière, plus de 25% des ménages ont changé de fournisseur d’énergie, ce qui leur a permis d’économiser quelques centaines d’euros.