Un an après le premier confinement: les prix de l’énergie vont-ils à nouveau augmenter?

Un an après le premier confinement: les prix de l’énergie vont-ils à nouveau augmenter?
  • 22.03.2021
  • Kurt Deman
  • 3 min

Il y a 1 an, les prix de l’énergie avaient chuté comme jamais auparavant, suite au confinement. Grâce à la combinaison entre la demande énergétique réduite du monde des affaires et les conditions climatiques favorables à l’énergie renouvelable, les tarifs annuels de l’électricité et du gaz naturel ont baissé respectivement de 11% et 37%. Quelle est la situation 1 an après le début du premier confinement? Monenergie.be a examiné ceci.

En mars 2019, la facture annuelle moyenne pour l’électricité s’élevait à 1.091,88 euros. 1 an plus tard, elle ne s’élevait plus qu’à 968,88 euros. En ce qui concerne le gaz naturel, la baisse était encore plus spectaculaire: de 1.613,09 euros à 1.182,70 euros! Ceci a été démontré par les tableaux de bord du Régulateur fédéral de l’énergie CREG. Toutefois, nous devons également mentionner que le prix du gaz naturel était déjà assez bas avant le premier confinement.

Une correction pour le prix du gaz naturel

En février 2021 – le mois le plus récent pour lequel la CREG a publié des chiffres -, le prix de l’électricité est resté bas (971,16 euros). En ce qui concerne le gaz naturel par contre, avec une facture annuelle de 1.357,83 euros, une correction considérable a eu lieu. Pourtant, ce montant est encore toujours nettement inférieur à celui noté durant la même période de l’année 2019.

Tuyau: Calculez ici combien vous pouvez économiser par rapport à votre contrat actuel.

Qu’en est-il des prix de gros?

Le prix de gros est le prix d’achat que le fournisseur paie pour l’énergie. Il s’agit d’un des facteurs sur lesquels le fournisseur d’énergie se base en vue de sa tarification pour les consommateurs. Le prix de gros constitue donc un des indicateurs pour les futures évolutions des prix. Actuellement, les prix de gros de l’électricité et du gaz naturel sont nettement plus élevés qu’il y a 1 an, mais ils restent plus ou moins au même niveau depuis un certain temps déjà. Ceci n’indique donc pas immédiatement une augmentation imminente des prix. Des modifications au niveau de l’approvisionnement en énergie pourraient encore avoir un impact sur ces scénarios.

Vous pouvez encore toujours économiser

Le grand potentiel d’économies qui continue de se manifester sur le marché de l’énergie, est remarquable. En ce qui concerne l’électricité, la différence entre le contrat le plus cher et le contrat le moins cher pour une consommation moyenne s’élève à plus de 250 euros, selon le comparateur de prix sur Monenergie.be. En ce qui concerne le gaz naturel, la différence s’élève même à plus de 450 euros! Vu les fluctuations sur le marché de l’énergie, il vaut la peine de comparer régulièrement votre contrat actuel avec l’offre sur le marché.