Watz demande d’être protégé contre ses créanciers

Watz demande d’être protégé contre ses créanciers
  • 21.12.2021
  • Kurt Deman
  • 2 min

Le fournisseur d’énergie Watz éprouve des difficultés financières. Il demande au tribunal d’être protégé temporairement contre ses créanciers.

Selon le fournisseur, il ne s’agit pas d’une faillite. Watz est un petit challenger sur le marché de l’énergie qui distribue de l’électricité verte depuis 2012 et du gaz naturel depuis 2013. Au mois de juin, Watz représentait une part de marché de 0,52% du marché flamand du gaz naturel et de 0,60% du marché de l’électricité. En Wallonie, il s’agit de quelques centaines de clients.

D’après Watz, ceci est dû à la hausse des prix de l’énergie et à l’extension du tarif social, selon lequel les fournisseurs d’énergie doivent avancer la différence entre le tarif social et le prix du marché. «Tandis que les grands acteurs – qui prennent beaucoup de marge – disposent de réserves pour avancer les prix de l’énergie exorbitants ou peuvent faire appel à des capitaux étrangers, ceci n’est pas le cas de Watz. Nous avons toujours maintenu notre marge aussi faible que possible afin de pouvoir proposer à nos clients le tarif le plus bas possible.»

 

Qu’est-ce que ceci signifie pour les clients de Watz?

«Conformément au contrat d’accès qui les lient au fournisseur WATZ sprl, les gestionnaires de réseaux ont donc interrompu l’accès et entamé immédiatement la procédure de transfert des clients concernés vers un fournisseur de substitution afin de garantir la continuité d’approvisionnement conformément à la législation applicable. Ce mécanisme permet donc d’éviter toute rupture d’alimentation en gaz pour les clients concernés,» peut-on lire sur le site du Régulateur wallon de l’énergie CWaPE.

Hier matin, Watz a encore souligné qu’il ne fera pas faillite et que ses clients ne perdront pas leurs acomptes. Selon ses dires, le fournisseur d’énergie établira et règlera également tous les décomptes finaux. «Nous ne voulons oublier personne et nous nous efforçons de payer toutes les factures impayées, tous les décomptes finaux et les salaires de tous nos collaborateurs,» a déclaré son PDG Gert Haubrechts dans un communiqué de presse.